NM NewsCréationsNina MeertBlog

Saint Boniface

Saint Boniface « J’y suis, j’y reste… »

La célèbre créatrice de mode Nina Meert ne pouvait pas plus clairement exprimer son attachement pour Saint-Boniface où elle a installé, il y aune vingtaine d’années, son quartier général bruxellois. En permanence entre Venise, Milan, Paris, et notre capitale, Nina est, sans aucun doute, une des mieux armées pour décrire Saint-Boniface : « Si j’ai choisi de m’y installer, c’est parce que j’ai senti évoluer le quartier. Il respire le dynamisme culturel et artistique à travers “sa musique“ et sa population multiculturelle, essentiellement issue des Institutions européennes. Parallèlement, il a su préserver son mystère : nous pourrions être partout, dans le Saint-Germain d’autrefois, à New-York… Et nous sommes au cœur de Bruxelles, cœur qui profite du souffle international de la ville. »

 

NinaMeert-GregoireBerthon

Nina Meert, une artiste libre et authentique.

Secrète, la pionnière de la mode belge Nina Meert nous fait l’honneur de dévoiler une part de son mystère. Première Belge de renommée internationale en tant que créatrice de mode, Nina est, vous allez le découvrir, toujours animée par la même passion et par son goût immuable pour la liberté. « De mon atelier vénitien, j’ai la chance de profiter d’une magnifique vue sur les toits de la Cité lacustre, et c’est réellement très inspirant pour vous parler de liberté et d’authenticité… Parce que c’est bien de cela dont il s’agit ! Mes créations, ma carrière et ma vie dans son ensemble ont, en effet, toujours été guidées par ces notions auxquelles je n’accorde aucune concession. C’est, sans aucun doute, ce qui m’a permis d’être connue et reconnue parmi les plus grands noms de la mode et de réaliser des pièces pour la Cour de Belgique ou pour des personnalités telles que Meryl Streep ou Isabelle Adjani. Chacune de mes créations – de la robe de mariée à celle du soir en passant par les dessous ou le linge de maison – sont ainsi l’expression de cette liberté mise en valeur par un authentique amour pour la tradition que je ne cesse de faire évoluer. Pour percer une partie de mon mystère, il faut pénétrer ma culture des matières (du lin de mes débuts à la laine mérinos et sa formidable collection de maille), rencontrer les grands artisans qui mettent leurs savoir-faire au service de ma créativité. Aujourd’hui encore, je suis fière de déposer ma note sur la partition de la culture contemporaine, de vivre à fond ma passion en lui apportant sans cesse un nouvel éclat. »